Internationalisation : quand la French Touch s’exporte

Si les frontières s’affinent peu à peu dans le monde de l’entreprise, c’est avant tout grâce à l’internationalisation des entreprises, qui réalisent ainsi des échanges de savoir-faire, de ressources humaines, matérielles et financières. Quel est l’impact de cette transversalité géographique, et que permet l’internationalisation ?

Une gestion « Made In France »

L’internationalisation a permis au court des dernières années de voir de nombreuses entreprises françaises s’implanter dans d’autres pays, et créer ainsi un accord commercial et humain qui donne à l’entreprise une dimension plus importante sur le plan mondial. En effet, les firmes internationalisées sous contrôle français à l’étranger comptent quelque 4,6 millions d’employés, ce qui correspond à 53% de leur effectif salarial mondial (mis à part les secteurs de l’agriculture, les activités financières et celles de l’assurance).
Cette exportation du savoir-faire français est le fruit du travail des plus grands groupes (hors secteur financier), qui recensent ainsi 3,7 millions de salariés, et y réalisent plus de la moitié de leur activité.

Le donnant-donnant de l’internationalisation

Si la France a réussi son internationalisation avec brio, elle n’en est pas moins un terrain de développement d’entreprises sous contrôle étranger. En effet, on compte aujourd’hui en France un salarié sur deux comme faisant partie d’une entreprise sous contrôle étranger (observation faite sur les entreprises à caractère principalement marchant, hors intérim et agriculture).

Qu’elles soient sous contrôle français ou étranger, ces firmes internationales tendent majoritairement vers l’industrialisation, et prennent ainsi la dimension d’entreprises de taille intermédiaire (ETI). Parmi les entreprises sous contrôle français de cette dimension, 30% sont implantées à l’étranger. Résultat direct de la mondialisation, l’internationalisation est l’occasion pour de nombreuses firmes d’affirmer leur position sur le plan mondial, tout en mettant en avant un savoir-faire national, mis en valeur par un accord international stable et rentable.

Publié dans Actualités