La politique économique française jugée mauvaise par l’opinion publique

Une grande majorité de français qualifie la politique économique du gouvernement de « mauvaise », selon un sondage Odoxa-FTI Consulting pour Les Échos et Radio classique. Pendant ce temps, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, bénéficie d’une image plutôt positive auprès de l’opinion publique.

Le président de la République déçoit

François Hollande peine toujours à convaincre les français, à un peu plus d’un an de l’élection présidentielle. Un sondage réalisé par Odoxa-FTI Consulting pour Les Échos et Radio classique le confirme, puisque pas moins de 87% des Français considèrent que la politique économique de l’exécutif est «mauvaise». De quoi donner des sueurs froides au prédisent de la République qui déçoit même au sein de son propre camp. Les sympathisants de gauche sont, en effet, 74% à voir d’un mauvais œil la politique économique du gouvernement Valls, à l’instar des 64% de sympathisants du Parti Socialiste.

La loi El Khomri a eu des conséquences négatives sur une gauche déjà mal en point à cause du débat sur la déchéance de nationalité, et déçue suite à un remaniement infructueux. Vu sous un autre angle, le sondage montre que 58% des sondés estiment que la politique économique de l’exécutif est favorable aux chefs d’entreprises. Ce jugement est partagé par 78% des électeurs de gauche. Les Français considèrent également que les autres catégories sociales sont lésées, soulignant les injustices dont sont victimes les jeunes (78%), les salariés du secteur privé en CDI (76%), les personnes en contrats précaires (81%) et les ouvriers et employés (85%). Par contre, les chômeurs (40%) et les salariés du secteur public (44%) sont les seuls, avec les chefs d’entreprises à être perçus comme étant «favorisés» par la politique économique.

Les Français peu optimistes pour 2016

Des gestes « électoralistes », c’est tout ce à quoi s’attendent les Français en 2016. Les nouvelles grandes réformes annoncées ne semblent pas crédibles. Ainsi, 86% des personnes interrogées ne font pas confiance à François Hollande et son gouvernement lorsqu’ils déclarent qu’ils «continueront d’agir tout au long de l’année 2016 dans l’intérêt économique de la France sans se préoccuper de l’élection présidentielle de 2017».

 

Crédit photo : ytimg

Publié dans Economie