Les défis de l’industrie française en 2019

L'industrie en France

2019 sonne le glas d’un nouvel environnement économico-politique auquel les industriels français devront obligatoirement s’adapter. Sur fond de Brexit et de guerre commerciale entre Pékin et Washington, les entreprises manufacturières font désormais face à des incertitudes et à une imprévisibilité grandissante. Le point sur les défis de l’industrie française en 2019.

Une politique industrielle à revoir

Longtemps adepte d’une politique industrielle volontariste reposant sur la planification, la France a connu un revirement de sa stratégie manufacturière à la fin des années 1970. En cause, l’ouverture de la Chine en 1979, la chute de l’URSS en 1989 et la nouvelle construction européenne. De nouveaux lieux de production à bas coût ont surgis et les industries françaises ont connu un mouvement massif de délocalisations d’usines. Le pays a alors misé sur le secteur des services, considéré plus stratégique que les activités manufacturières.

Aujourd’hui, les observateurs reprochent à la France, au mieux, de ne pas avoir de stratégie industrielle à long terme, et au pire d’avoir fait les frais d’une politique industrielle jugée défensive. Pour appuyer leur thèse, les experts évoquent la réactivité montrée par l’Etat dans les affaires Arcelor Mittal en 2012, ou encore Alstom et Dailymotion en 2014. Toutefois, le tableau n’est pas aussi sombre et le président Macron souhaite relancer l’industrie au travers de la Nouvelle France Industrielle. L’objectif de ce nouveau dispositif est de moderniser l’outil productif et d’intégrer le numérique au modèle économique industriel.

Les enjeux de l’industrie en 2019

Le premier défi auquel doit faire face l’industrie française est d’ordre géopolitique, notamment l’imprévisibilité du paysage politico-économique due aux tensions entre Pékin et Washington.

Ce contexte de guerre commerciale entre les superpuissances mondiales, et l’avènement du Brexit, imposent naturellement des défis à l’industrie française. En sus, les industriels devront s’adapter aux grandes évolutions technologiques et sociétales. Des changements sociétaux caractérisés par une plus grande sensibilité environnementale des consommateurs, risquent d’avoir de lourdes conséquences sur les industries. Par exemple, l’industrie agroalimentaire souffre déjà de la nouvelle méfiance des consommateurs à l’égard des produits dits « industriels ». Le défi ici est de regagner la confiance des consommateurs et d’adapter son offre aux nouvelles exigences du marché.

Enfin, l’année 2019 sera jugée, avant tout, sur l’évolution de l’investissement industriel. Les grands patrons de l’industrie manufacturière restent toutefois confiants. En effet, ces derniers misent sur la chute du prix du baril à 50 dollars et l’aide au pouvoir d’achat de 10 milliards d’euros pour relancer la demande.

Publié dans Industrie