Le lit à eau: un grand pas vers une meilleure hygiène de vie

literie-eau

Un peu d’histoire

Le lit à eau n’est pas une invention récente ou un phénomène de mode issu d’une vague des années quatre-vingt. Son extraordinaire invention date du XIX siècle, il fut conçu par le visionnaire Neil Arnott, un médecin écossais qui y voyait, déjà à l’époque, des grandes vertus thérapeutiques.
Grâce à sa souplesse, le lit à eau constituait le meilleur moyen de repos des invalides. Tout au cours de la fin du XIX siècle et début du XX, nombreux hôpitaux s’équipèrent des lits à eau pour leurs patients invalides.

Leur composition

Les lits à eau sont bien évidement composés d’eau, ce qui permet à l’utilisateur de bénéficier d’une position extrêmement commode. Lorsqu’on parle de lits à eau, on trouve sur le marché deux principales sortes de cadres: des cadres durs et des cadres souples, ces derniers, auront un très grand intérêt lorsque le souhait du client et d’adapter le matelas à un matelas déjà existant.
Le choix dépendra donc de l’usage auquel le lit à eau sera destiné par le client.
Par ailleurs, ils sont extrêmement fiables et leur réparation est très facile et peu coûteuse, car leur composition est principalement faite de PVC (polychlorure de vinyle), en les rendant dans certains pays, l’un des matelas les plus utilisés.

Les avantages

Les lits à eau sont hautement plus hygiéniques que les autres lits (hypoallergéniques), grâce à leur surface particulière, ils sont imperméables aux peaux mortes et différents acariens qui constituent la principale source de nombreuses maladies et allergies.

Plus d’insomnie! les lits à eau sont climatisés avec une température qui varie entre 27 et 28 degrés Celsius ce qui favorise, notamment en période hivernale, l’endormissement.
Ils aident également en cas de douleurs au dos et favorisent d’une certaine manière la récupération d’une bonne santé dorsale, grâce à leur grande souplesse.

Publié dans Maison Tagués avec : ,