Qualité de l’air intérieur : des conseils pour l’améliorer

La pollution de l’air de nos maisons est un problème préoccupant, puisque cette pollution de l’air intérieur est la cause de nombreux problèmes de santé, comme des allergies respiratoires, de l’asthme, ou des irritations oculaires, des maux de tête ou de la fatigue.

qualite de l'air timeline 500

qualite de l'air timeline 500

Les COV (composés organiques volatils) qui sont à l’origine de ces problèmes de santé et dont l’un des plus dangereux est le formaldéhyde proviennent des matériaux utilisés pour l’ameublement ou la décoration, des peintures et vernis et même des produits ménagers ou cosmétiques.

Des gestes simples peuvent contribuer à améliorer la qualité de l’air intérieur dans nos maisons. Le nouveau site qualité de l’air.com les recense et propose de très nombreux documents et informations pour faire le tour de cette question capitale.

Voici, issus du site qualite-de-l-air.com, quelques conseils pour améliirer la qualité de l’air intérieur de vos maisons.

Lutter contre la pollution intérieure : aérer

Aérer 30 mn chaque jour les pièces de votre logement est le geste de base à adopter pour améliorer la qualité de votre air intérieur. Dans le même ordre d’idée, il ne faut pas négliger la ventilation, et entretenir correctement grilles et bouches d’aération ainsi que les VMC (système de ventilation mécanique contrôlée).

Il est aussi important de faire ramoner vos conduits de cheminée et de ne pas négliger l’entretien de vos appareils à combustion.

Un dernier conseil : ne collez pas vos meubles contre les murs, mais laissez un espace de 5 cm entre le mur et le meuble pour favoriser la circulation de l’air.

 

Lutter contre la pollution intérieure : éviter les polluants

Peintures, vernis, meubles en bois stratifié, moquettes et revêtements de sol type lino, produits ménagers  sont autant de sources de polluants de l’air de vos maisons.

De même, le fait de fumer à l’intérieur augmente la pollution intérieure.

Le bon réflexe à prendre est donc de surveiller la composition des produits d’entretien, des peintures et des éléments de décoration que vous utilisez, de choisir des meubles en bois massif, et de toujours privilégier les produits sans solvants, affichant normes et label : NF Environnement ou Ecolabel européen.

Pour les produits ménagers, choisissez les produits comportant le moins de composants chimiques, et évitez d’en utiliser deux en même temps.

Lutter contre la pollution intérieure : les bons gestes

Portez des gants et un masque lorsque vous bricolez et aérez pendant vos travaux, ne faîtes pas tourner de moteurs près de votre habitation.

N’hésitez pas à adopter des plantes dépolluantes pour votre intérieur, mais veillez à ne pas laisser de développer de moisissures sur les pots !

Lavez dès l’achat tous les textiles : vêtements, linge de maison…

Pour limiter le développement des acariens, aspirez très souvent les literies, les taîs ou moquettes et les meubles capitonnés.

la qualite de l'air

Lutter contre la pollution intérieure : des matériaux adaptés

Les plaques de plâtre ont la capacité d’absorber les COV (composés organiques volatils). Lafarge et sa filiale Prgéy ont amélioré cette fonctionnalité et proposent des plaques de plâtre capables non seulement d’bsorber les CVO, mais également de les transformer en substance inerte, sans danger pour la santé.

Ces plaques contribuent ainsi à améliorer la qualité de l’air intérieur de nos maisons, et sont donc un précieux atout pour notre santé.

Ces plaques existent dans une version grand public , c’est la gamme PrégyPlac Air,  et dans une version adaptée aux collectivités, la gamme PrégyRoc Air. dans ces deux versions, ces plaques garantissent l’absorbtion de 80 % du formaldéhyde, un des COV les plus nocifs

Vous trouverez plus de renseignements sur les manières d’améliorer la qualité de l’air et de lutter contre la pollution intérieure sur les ite dédié : La Qualité de l’Air.

Publié dans Santé Tagués avec : ,