La sophrologie, une aide pour les enfants «hors cadre»

Notre société s’articule autour de standards bien définis. De manière implicite, tout individu connaît la conduite à tenir pour coller aux normes sociales et rentrer dans le moule. Mais lorsque l’on a à la maison, un enfant dont le fonctionnement ne cadre pas avec ces critères, la vie au quotidien peut vite devenir le contraire d’un long fleuve tranquille. La sophrologie peut alors être un important soutien pour l’enfant mais aussi pour sa famille.

La relaxation au service d’enfants différents

Certains enfants, quand ils présentent une particularité du genre précocité, hyperactivité, ou quand ils sont atteints par un des nombreux syndromes de la famille de l’autisme, se retrouvent trop souvent au banc de la société, et peuvent même finir par être déscolarisés ! Ce n’est pas toujours un problème d’apprentissage qui est en cause, mais plutôt des soucis d’ordre émotionnels et relationnels.

Pour aider les enfants dans la définition des codes sociaux, pour leur donner des repères, la sophrologie est un très bon outil. En apprenant à mieux respirer, à se détendre, grâce à des exercices réalisés à l’aide d’un praticien, l’enfant va mieux gérer ses angoisses, évacuer son stress, améliorer sa motricité ou encore, développer ses capacités créatrices. Autant de clés qui lui permettront d’accéder plus facilement et sereinement, à ce que l’on a l’habitude d’appeler le «vivre ensemble». Comme le disait si bien Isaac Newton, grand scientifique reconnu qui présentait un syndrome d’asperger, dit «autisme savant», « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts».

A propos

Tombé dans le web en 1999, j'y travaille aujourd'hui comme rédacteur, soit pour partager des informations sur des sujets qui me tiennent à coeur, soit pour le compte d'autrui.

Publié dans Santé Tagués avec : ,